communique de presse gratuit

>
> Les Town Fiesta aux Philippines

Les Town Fiesta aux Philippines



Parlez de Fiesta à un Philippin, vous verrez incontournablement un énorme sourire se dessiner sur son visage. Et pour cause, la Fiesta est synonyme de partage, moment entre amis, familles et voisins, et de beaucoup mais vraiment beaucoup de nourriture. Un outils de Christianisation.

Ces fêtes sont l'une des indénombrables marques de la colonisation espagnole. Les missionnaires Catholiques arrivés aux Philippines en 1560 à-peu-près, se sont vite rendus compte que les fêtes étaient un instrument efficace pour enseigner aux Philippins la foi Catholique.

Aujourd'hui des fêtes se déroulent dans toutes les Philippines pour célébrer des événements de la vie de Jésus et Marie et honorer les Saints qui ont vécu il y a longtemps. Beaucoup de villes portent le nom d'un saint, et chacune à un saint patron à retenir.

Gandara en fête.

Gandara est une petite ville sur l'île de Samar, au centre des Philippines. Je fais une véritable immersion dans une famille Philippine, je mange avec les doigts, tire la chasse avec un seau d'eau et participe à la fameuse Town Fiesta.

Il est déjà 8h, on me réveille pour me dire que la fanfare va bientôt passer. Tous les écoliers, collégiens et lycéens défilent. Majorettes, xylophonistes et tambouriniers, tout y est. Les costumes sont splendides. Je vous laisse en juger.

Nous allons ensuite à l'auditorium, là où a lieu toutes les animations du village. Nous avons droit à un véritable spectacle, la musique est entrainante et les jeunes sont talentueux. Le spectacle est loin d'être minable. Je dis ça car aussi loin que je me souvienne, les spectacles scolaires auxquels j'ai assistés en France ne leurs arrivaient pas à la cheville. Le spectacle achevé, nous nous rendons directement à la messe. Le Père parle en Waray waray, la langue parlée dans cette province, inutile de vous dire que je n'y comprends rien. Nous sommes ensuite invités à un buffet organisé par un fidèle. Toutes les deux semaines, après la messe, les habitants se retrouvent pour partager un repas, et pour ne pas changer la nourriture abonde.

Le lendemain, à 9h, tout le monde est déjà bien réveillé, prêt pour la messe. Aujourd'hui San Lorenzo et San Miguel sont à l'honneur. (San Lorenzo étant le saint Patron de la ville et San Miguel de l'île). Je n'ai personnellement pas assisté à cette messe, m'en étant déjà frappé trois dans la semaine, je commence à faire l'overdose.

Une fois toute la famille revenue, il est temps de troquer les habits vertueux contre un joli short, t-shirt, ou pour certaine une robe légère, car après tout c'est jour de fête. La terrasse devient un véritable salon de beauté. A noter que les jeunes filles des provinces Philippines ne se maquillent pas, ou que pour les occasions spéciales, comme aujourd'hui.

Pendant ce temps, les hommes prépare le Lechon, un cochon grillé à la broche, Les Philippins en raffolent et c'est le plat de fête par excellence.

Le concept de l'après-midi est simple, nous passons chez un proche, ami, famille, voisin, on mange et discute avec lui puis on part pour aller chez quelqu'un d'autre, on mange de nouveau, on papote et ça jusqu'au soir… Chaque maison préparent un buffet et quiconque veut entrer est le bienvenue. L'ambiance est très familiale même si vous ne connaissez pas votre hôte ou votre invité.

Aux Philippines, on aime manger et surtout être ensemble pour manger. Sûrement l'une des raisons pour lesquelles les Philippins aiment tant ces fameuses Fiesta. C'est d'ailleurs très contradictoire, car la plupart de ces gens vivent dans des maisons précaires sans eau courante avec des planches de bois qui servent à séparer les pièces, mais pourtant, quand il s'agit de partager, même s'ils n'ont que si peu, c'est avec un véritable sourire chaleureux qu'ils le font.




Mots clés : voyage -