communique de presse gratuit

>
> Le cannabis thérapeutique autorisés en France

Le cannabis thérapeutique autorisés en France



Un décret publié au Journal officiel autorise l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) à délivré une autorisation de mise sur le marché de certains médicaments à base de cannabis.

Dans ce qui suit, « Mutuelles-comparateur.fr »apporte plus de détails sur le sujet.

Le cannabis thérapeutique : sous quelle forme ?

Déjà autorisés en Allemagne, au Royaume Uni et aux Etats Unis, les médicaments à base de cannabis se présentent sous formes naturelles pour tisanes et infusions, en gélules ou sous formes de vaporisateurs buccaux qui permettent d’inhaler le principe actif du cannabis sous forme de vapeur, sans le brûler ni produire de résidus cancérigènes, etc.

Ces composés pharmaceutiques utilisent des principes actifs comme le « tétrahydrocannabinol » ou le « cannabidiol » qui imitent le fonctionnement des analgésiques naturels libérés par notre organisme.

« Mutuelles-comparateur.fr » fait la lumière sur les effets bénéfiques de ses médicaments. Il permet aussi de simuler vos devis gratuits en ligne.

Le cannabis thérapeutique : Pour qui ?

A l'instar des médicaments à base d'opium ceux à base de cannabis peuvent désormais être commercialisés mais avec des restrictions.

Ainsi les personnes allergiques, les femmes allaitantes ou enceintes, les enfants de moins de 18 ans, les patients ayant des troubles psychotiques ou des pathologies cardiaques, etc. n'aurons pas accès à ce traitement.

Délivrés sous ordonnance, si les traitements classiques ne sont pas efficaces le cannabis à des fins médicales est surtout préconisé dans le traitement :

• des spasmes musculaires associés à la sclérose en plaques • la nausée et les vomissements liés aux chimiothérapies • l’anorexie associée au sida • les crises d’épilepsie • des troubles du sommeil

Le cannabis thérapeutique : des applications prometteuses

Le cannabis thérapeutique trouve chaque jour de nouvelles pistes d'application aux chercheurs. Ainsi les scientifiques cherchent à étendre son utilisation dans la lutte contre :

• maladies neuro-dégénératives comme la maladie d'Alzheimer • les troubles involontaires convulsifs pathologiques comme le syndrome de la Tourette. • les troubles obsessionnels compulsifs • l'athérosclérose, caractérisée par l'accumulation sur les parois des artères de dépôts de graisses




Mots clés : médecine - phytotherapie -