communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Informatique
> Le Centre français du Test logiciel

Le Centre français du Test logiciel

44025

Le Comité Français du Test Logiciel

Le Comité Français du Test Logiciel (CFTL) est un représentant des métiers liés au test de logiciels, mais également il travaille sur les normes se rapportant à ces professions. Il fut crée en 2004 pour représenter l’ISTQB en France et dans les pays de langue française. Il participe aux diverses activités du Comité international et améliore les compétences des testeurs. Son rôle est également de former de nouveaux testeurs. Pour cela il présente une formation de trois niveaux : fondation, avancé et expert (non encore mis en place en France). Depuis sa création, le comité a formé plus de 4000 testeurs. Plusieurs professions sont accessibles grâce à ces formations : testeur, analyste de tests, gestionnaire d’environnements de tests ou encore consultant test... pour un niveau bac +3 à bac +5.

Pour couvrir un maximum de champs dans sa spécialité, le CFTL fait appel à des consultants et entreprises externes. Toutes les personnes qui travaillent pour le Comité sont bénévoles. Membres d’autres comités ou experts dans le domaine des logiciels, ils ont tous travaillé dans le domaine du test de logiciels de manière approfondie. L’équipe met au point les contenus du curriculum et les questions posées lors des examens. S’ajoutent à ces experts des techniciens - universitaires ou industriels - qui mettent en relation la certification et les entreprises.

Les actions du CFTL

Deux actions majeures sont réalisées par le comité français : former des professionnels et vérifier les logiciels. Deux certifications sont proposées : REQB ISTQB. La première formation concerne l’ingénierie des exigences. Apprendre à formaliser des exigences de qualité, apprendre les expressions pour supprimer les ambigüités ou encore la gestion des projets et des risques sont au programme. La seconde formation concerne la vérification et les tests à proprement parlé (avec trois spécialisations : test manager, analyste de tests et analyse technique de tests).

Devenir testeur de logiciels offre des débouchés importants. Ainsi une fois certifié, il est possible de travailler avec des chefs de projets ou des managers afin de les aider dans la mise en place de leur stratégie, de détecter les défauts...

Ces certifications sont reconnues dans le monde entier car elles utilisent des standards uniformes. Les cours sont donnés par des formations accréditées (EGL, ALTRAN, CERTILOG...)par le CFTL sous l’égide de l’ISQTB. Les examens finaux ont lieux dans les locaux de chaque centre. Ils durent pour le premier niveau soixante minutes. 65% de bonnes réponses au QCM doivent être obtenues pour être reçu.

Le Comité organise également un événement capital dans le domaine du test logiciel : la Journée des tests de Logiciels (ou JFTL). Cette conférence se réunit tous les ans à Paris pour présenter les avancées, mais aussi des entretiens avec des experts internationalement reconnus. C’est un événement immanquable pour se tenir au courant de l’actualité en termes de logiciels dédiés et des services associés.

Enfin, le Comité Français fait office d’observatoire des pratiques des tests logiciels. La communauté du test utilise ces résultats afin de mieux connaitre ce domaine sur le plan national mais aussi international.

Leader dans le domaine du test de logiciels, le Comité Français des Tests Logiciels offre un niveau de connaissances et de compétences reconnu. Un élève certifié est capable de mettre en œuvre des méthodes d’analyses imparables. Il permet également de diffuser les connaissances relatives au domaine du test de logiciels.

Article proposé par Kyriel soft, distributeur d'outils de tests logiciel Smartbear en France.