communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Agriculture
> La vie des abeilles dans la ruche

La vie des abeilles dans la ruche

38422

Productrice de miel, l'abeille est un insecte passionnant qui vit en société organisée : la colonie. Celle-ci peut compter jusqu'à 60 000 abeilles, chacune incapable de survivre sans les autres. Une colonie d'abeilles peut en effet être assimilée à une très grande famille dans laquelle frères et sœurs entourent leur mère et s'activent avec vigueur et vitalité pour maintenir la survie du groupe.

Seule femelle fertile de la colonie, la reine a pour unique tâche de pondre et de pondre encore. Les milliers d'ouvrières qui l'entourent entretiennent quant à elles des relations de travail bien définies afin de subvenir aux besoins de chaque individu qui, pourtant, n'a qu'une vie éphémère. Si durant la belle saison, l'espérance de vie des ouvrières est de 30 à 45 jours, elle est de plusieurs mois pour celles qui naissent à l'automne pour permettre notamment au groupe de survivre à l'hiver et redémarrer le cycle.

Une vie sociale très organisée

Durant leur existence et selon leur maturation physiologique, les abeilles peuvent exercer différentes fonctions.

  • Nettoyer la ruche L'abeille nait nettoyeuse, les plus jeunes de la colonie ont pour fonction de nettoyer les alvéoles et entretenir la ruche. Les abeilles plus âgées (entre 10 et 15 jours) s'occupent quant à elles du nettoyage du fond de la ruche.
  • Nourrir les larves Mais dès l'âge 5 jours, l'abeille doit normalement être déjà capable d'alimenter et de soigner les larves. Elle peut alors devenir nourrice et le rester jusqu'à ce qu'elle atteigne 15 jours.
  • Construire la ruche On peut aussi compter dans la colonie un grand nombre de maçonnes. Âgées entre 5 et 20 jours, elles ont pour principale attribution de bâtir les rayons de la ruche en secrétant des écailles de cire. C’est avec cette cire d’abeille que les différents membres de la ruche constituent les rayons qui vont accueillir le miel.
  • Ventiler la ruche La ruche a aussi besoin d'être aérée afin de conserver une bonne température ainsi qu'un taux d'humidité et de gaz carbonique idéal, d'où la présence d'ouvrières ventileuses. En agitant très rapidement leurs ailes, ces dernières permettent également au nectar de devenir sec.
  • Défendre la ruche Pour ne pas se faire piller ses réserves, la colonie a également besoin de gardiennes dont l'âge moyen est de 13 jours. Postées à l'entrée, elles ont pour fonction de contrôler l'identité des abeilles qui entrent dans la ruche.
  • Approvisionner la colonie Quand l'abeille atteint 21 jours, elle peut devenir butineuse pour s'envoler hors de la ruche et aller de fleur en fleur pour récolter nectar, pollen, propolis et eau, bref tous les indispensables à la colonie.
  • Féconder la reine Outre les ouvrières, la ruche est également composée de faux bourdons, les seuls mâles de la colonie qui ne comptent que quelques centaines. N'ayant pas de dard, ils ne peuvent assurer la protection de la ruche. Ils sont également incapables de se nourrir per eux-mêmes, raison pour laquelle ils doivent être alimentés par les ouvrières. Au final, leur seule et unique mission est de féconder la reine. Ainsi, ils contribuent également à la survie de la ruche.