communique de presse gratuit

>
> La salle de shoot à Paris devra attendre d’être votée

La salle de shoot à Paris devra attendre d'être votée



L’ouverture d’une salle de shoot à Paris, prévue en novembre 2013, a été reportée et pour cause, le Conseil d'État a réclamé ce mardi 8 octobre une loi avant son lancement.

C'est pourquoi les membres de l'association « Non à la drogue, oui à la vie » ont distribué des livrets d'information de la série « La vérité sur la drogue », le lundi 14 octobre de 11h à 12h à Auray.

Certaines personnes considèrent que l’ouverture de cette salle de shoot permettrait d’en finir avec les milliers de seringues abandonnées dans le quartier, et de réduire les transmissions d’hépatites.

Or, nous savons tous qu’une personne ayant pris de la drogue, que ce soit chez elle, dans la rue ou dans une salle encadrée par des médecins, ne sera pas dans son état normal et, après avoir pris des substances illicites, représentera un réel danger pour elle-même ainsi que pour son entourage.

Permettre aux toxicomanes de se droguer librement ne résolue absolument pas le problème de la surconsommation de drogues en France. Selon Thierry Vidor, du collectif contre les addictions : « Ce serait un suicide sous assistance ». «  On est plus que contents  », a réagi le président de Parents contre la drogue, Serge Lebigot. «  Le Conseil d'État confirme ce qu'on dit, que sans modification de la loi, il n'est pas question de faire de salle de shoot  ».

La seule vrai solution cependant reste dans l’information et l’éducation de la population. L’association Non à la drogue Oui à la vie existe depuis plus de 20 ans en France pour faire de la prévention sur les dangers des drogues en informant la population à grande échelle.

Pour obtenir davantage d'information sur les actions de l'association Non à la drogue Oui à la vie ou pour télécharger gratuitement les brochures « La vérité sur la drogue » gratuitement, allez sur le site internet : www.nonaladrogue.org ou sur le blog www.cestquoiladrogue.fr. Contact presse M. Robert Galibert 06 20 51 17 57 ou info.drogue@gmail.com