communique de presse gratuit

>
> La marijuana : poison et psychotrope pour notre corps !

La marijuana : poison et psychotrope pour notre corps !



Une étude (conduite sur 20 ans) sur les effets de la consommation à long terme du cannabis a été récemment publiée par le Professeur Wayne Hall, conseiller sur ces questions à l’OMS. Les résultats publiés révèlent notamment que le cannabis serait très addictif, provoquerait des problèmes de santé mentales et ouvrirait la porte à des drogues dures peut on lire dans le journal Atlantico.

Il existe de grandes disparités dans la définition du mot « drogue » suivant le dictionnaire utilisé, ce qui provoque beaucoup de confusions. Cependant, une définition officielle a été donnée par l'Académie Nationale de Médecine en 2006, et le consensus entre les experts internationaux s'appuie sur trois critères : 1- Les drogues sont des poisons pour le corps. 2- Les drogues sont des psychotropes. 3- Les drogues peuvent induire une dépendance.

Parmi ces trois points, le critère de dépendance est celui qui est le moins important, bien que généralement confondu avec la notion de drogue. En effet, alors que les deux premiers sont objectifs et peuvent être mesurés, la notion de dépendance est essentiellement subjective et peut s'appliquer à de nombreux produits ou situations.

Il faut savoir que les effets immédiats de la prise de cannabis comprennent une accélération des battements du coeur, une désorientation, un manque de coordination physique souvent suivis par une dépression ou une somnolence. Certains consommateurs souffrent de crises de panique ou d’inquiétude.

La marijuana contient 400 agents chimiques différents reconnus comme toxiques et cancérigènes. Le THC (tétrahydrocannabinol), composé principal du cannabis, reste dans les graisses du corps pendant des années. Cela signifie qu'une personne qui a fumé un joint le week-end, en a encore la moitié le week-end suivant et, si elle en fume à nouveau, celui-ci va s'accumuler et se stocker d'autant plus jusqu'à saturation des tissus et avoir des effets psychotropes plus durables.

La marijuana est l’une des drogues qui provoquent une division anormale des cellules, ce qui entraîne de sérieux problèmes génétiques. Une femme enceinte qui fume régulièrement du cannabis peut donner naissance à un enfant prématuré de taille ou de poids insuffisant. Durant les dix dernières années, de nombreux enfants de mères toxicomanes sont nés avec une capacité d’initiative réduite et une aptitude moins bonne à se concentrer et à poursuivre des objectifs dans la vie. Des études suggèrent également que la consommation de drogue pendant la grossesse peut provoquer des malformations, un retard mental et un risque plus élevé de leucémie chez les enfants.

Les bénévoles de l’association "Non à la drogue, Oui à la vie" organisent deux distributions gratuites de livrets sur les dangers de l’alcool, du cannabis et d’autres drogues courantes pour informer et sensibiliser la population :

le lundi 13 octobre 2014 de 11h à 12h près du marché d’Auray

le vendredi 10 octobre 2014 de 16h à 17h, rue Lenepveu à Angers

L’association "Non à la drogue, Oui à la vie", gagne du terrain en France grâce à ses actions de préventions et d’information. Cette campagne anti-drogue fournit aux parents, aux éducateurs et aux jeunes eux-mêmes l’arme la plus puissante : la connaissance.

Pour obtenir davantage d'information sur les actions de l'association ou pour télécharger gratuitement les livrets « La vérité sur la drogue », visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert : 06 20 51 17 57, info.drogue@gmail.com ou www.cestquoiladrogue.fr