communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> La maca

La maca

34018

La Maca est surtout connue sous les noms de "ginseng péruvien" et "viagra péruvien". C’est Wilhelm Gerhard Walpers, un botaniste allemand, qui décrit la maca pour la première fois en 1843.

C’est une plante de la famille des Brassicaceae et de la classe des Magnoliopsida, la même que celle de la pomme de terre.

La description de la maca est simple, elle se compose de deux parties : ° Une racine charnue et pivotante (qui est formée d’une racine principale) ° Une partie aérienne très réduite.

Pour imager, sa ressemblance peut-être comparée à celle d’un gros radis. La maca se trouve encore, dans les Andes, à l’état sauvage. Mais elle est surtout cultivée maintenant. Elle est consommée en aliment classique, cru, cuit et séché et les Péruviens s’en servent pour préparer des biscuits, gâteaux, chips, boissons.

La maca est une plante rustique exceptionnelle et l’une des rares pouvant survivre dans des conditions climatiques extrêmes. En effet, les hauts plateaux du Pérou ont un climat quasi-désertique avec des vents très violents, un soleil tapant fort le jour et du gel la nuit.

La racine de la maca à une valeur nutritionnelle exceptionnellement élevée, un peu comparable aux céréales tel le riz ou le blé : * 60-75% en glucide, 10-14% en protides, 8,5% en fibres, 2,2% en lipides, * Riche en calcium et potassium avec une teneur en sodium faible, * Une grande variété d’oligo-éléments essentiels -> fer, iode, cuivre, manganèse, zinc * Plein d’acide gras, comme l’Acide alpha-linolénique, l’acide palmitique et l’acide oléique * Et aussi des acides aminés, des vitamines, ...

C’est une source alimentaire très intéressante pour les Péruviens, et considérée comme ayant des forces médicinales.