communique de presse gratuit

>
> La drogue : ce qu’en dit le public !

La drogue: ce qu'en dit le public!



La drogue : ce qu’en dit (...)

Bruxelles.- Après une distribution, très appréciée, de livrets La vérité sur la drogue auprés des commerçants de St Guidon, commune de Anderlecht, ce 1er février l’équipe de Dites Non à la Drogue a effectué une enquête auprès d’une trentaine de commerçants de Matongé, zone sensible de Bruxelles, sur la problématique de la drogue. Tous les commerçants sont sérieusement concernés par le sujet et regrettent le peu d’intérêt que l’Etat accorde au sujet. Certains même se plaignent que l’Etat, au contraire, aurait une attitude plus orientée vers la légalisation que vers la prévention avec un manque d’information auprès des jeunes quand, dit un commerçant : “on sait que le premier joint est fumé autour de 12 ans avec les conséquences que l’on sait sur l’éducation et le futur des générations.” D’autres considèrent même que les parents sont en partie responsable de la situation en n’informant pas leurs enfants voire même, pour certains, en leur offrant leur premier joint !

Il faut rappeler que le cannabis est sous le contrôle de la Convention sur les drogues narcotiques (1961), mis en place pour protéger la santé et le bien-être de l’humanité et qui en limite son usage à des fins médicales ou scientifiques. Selon l’ INCB*, le cannabis crée la dépendance, altère les fonctions cérébrales, le quotient intellectuel, les performances d’apprentissage et de travail et est carcinogène.

On parle beaucoup de légalisation de la drogue mais curieusement on ne donne jamais la parole à ceux qui en ont fait les frais ni même à leur famille. Faudra-t-il encore que quelques générations en paient le prix avant que les autorités ne réagissent sainement ?

Récemment, Lady Gaga dans une interview avec Elvis Duran sur Z100 Morning Show* a parlé de son addiction à la marijuana, des troubles subis, de sa décision d’en parler et surtout d’informer les jeunes sur les dangers encourus, dont la dépendance. On apprend le décés de l’acteur Philip Seymour Hoffman (46 ans) victime de la meurtrière K24 : un mélange d’heroïne et de fentanyl (analgésique)*.

Ne tombez pas dans le piège de la drogue, visitez : www :ditesnonaladrogue.be

(*) INCB : Organe international de contrôle des stupéfiants Z100 Morning Show, 8 novembre 2013 7sur 7.be, 4 février 2014 : Philip Seymour Hoffman tué par une drogue belge ?




Mots clés : drogue - parents - prévention - santé -