communique de presse gratuit

>
> La contraception de plus en plus jeune

La contraception de plus en plus jeune



La contraception de plus (...)

Aux États-Unis, les taux de grossesse chez les adolescentes n´ont jamais été au plus bas depuis 1946.

Un plus grand accès à l´information et aux moyens de contraception

Voici d´intéressantes statistiques qui nous proviennent tout droit du Centre de Contrôle et de Prévention des maladies de États-Unis : les taux de grossesse chez les adolescentes n´ont jamais été au plus bas depuis 1946. Mais ce n’est pas parce que les adolescents ont moins de rapports sexuels avant 19 ans, puisque 7 filles sur 10 ont des rapports avant cet âge, mais parce qu´elles utilisent plus de contraceptifs->http://fr.121doc.net/pilule-contraceptive.html]. Et elles commencent à les utiliser de plus en plus jeunes.

Ce sont vraiment des statistiques encourageantes en ce qui concerne les taux de grossesse chez les adolescentes. Il faut toutefois comprendre de tels chiffres, car il est illusoire de penser que les adolescents n´ont plus aucune pulsion sexuelle. Ces dernières années le développement de l´accès à la et l’éducation sexuelle, à l’école comme dans les médias sont indubitablement à l´origine de ces résultats.

La solution à la grossesse des adolescentes : la contraception

Chaque année, aux Etats-Unis, les grossesses chez les adolescentes coûtent environ 10,9 milliards de dollars en soins de santé publique. Pendant longtemps les législateurs et les parents ont fait la chasse aux grossesses, une situation couteuse et problématique.

Car les enfants de parents adolescents sont moins susceptibles de terminer leurs études secondaires, et plus susceptibles d’être maltraités ou négligés.

Les élèves de collèges et de lycées sont sensibilisés aux avantages de l’abstinence, plutôt que de les sensibiliser à l’utilisation d´un préservatif ou à d’autres méthodes de , parce que selon cette théorie, si vous éduquez sexuellement les enfants, c´est leur donner une vie sexuelle.

Mais l’abstinence, n´est rien d´autre qu´un fantasme et l´éducation sexuelle par prédication de l´abstinence ne fonctionne pas. L´approche éducative « ne demandez rien, ne dites rien, ne le faites pas » ne fonctionne pas du tout et cela tout le monde le sait. Les adolescents auront dans tous les cas des rapports sexuels. Et quand ils le feront, ils devront être en mesure de les avoir en toute sécurité et avec un minimum de risques, comme la grossesse et la maladie.