communique de presse gratuit

>
> La Haute Vienne, témoin de la nature et de l’histoire

La Haute Vienne, témoin de la nature et de l'histoire



La Haute Vienne, témoin de (...)

La Haute Vienne, « pays de l'arbre et de l'eau », possède des paysages magnifiques avec une faune et une flore exceptionnelles. Le climat de type océanique avec un été chaud et un hiver doux permet de visiter le département à tout moment de l'année.

Faire connaissance avec la Haute Vienne

La Haute Vienne est située au sud-ouest de la France, sur la partie nord-ouest du Massif central, plus précisément dans la , département 87 dont le chef-lieu de Préfecture est Limoges. Le département est desservi par l'autoroute A20 reliant Paris à Toulouse et par l'aéroport de Limoges-Bellegarde. La nature est la plus grande richesse du département avec des bois qui couvrent près de 30% du territoire, des landes, des bocages et autres tourbières. Les sangliers, les renards, les genettes et surtout les chevreuils côtoient les rapaces tels les buses, les aigles bottés, les hiboux ou les faucons pèlerins.

Limoges, la capitale mondiale de la porcelaine, est la plus grande ville du département mais aussi de la région Limousin. Bâtie sur la Vienne, elle est à 390 km au sud de Paris. « Capitale des arts du feu », Limoges est connue pour ses vitraux et son émail après la porcelaine bien entendu. Saint Junien, deuxième ville de la Haute Vienne, abrite le tombeau de Saint Junien qui date du XIIème siècle. Panazol, Isle et Couzeix sont les autres villes importantes du département.

Les sites touristiques de la Haute Vienne

Les sites historiques ne manquent pas et sont d'une grande richesse en Haute Vienne. Le plus connu et le plus visité de tout le Limousin est sans conteste Oradour sur Glane et son mémorial. Le 10 juin 1944, les allemands massacrent tous les habitants de ce village en représailles aux attaques des maquisards. Les ruines du village sont encore visibles, le nouveau village étant bâti à proximité. Citons ensuite le Musée de l'Evêché de Limoges consacré à l'émail, le Musée Adrien Dubouché pour la porcelaine, le Musée de la Résistance Henri Chadourne toujours à Limoges, le château de Rochechouart avec son Musée d'art contemporain, le château de Châlus théâtre de la mort de Richard Cœur de Lion, le château de Coussac Bonneval construit en 930. Et la liste n'est pas exhaustive.

Quant aux sites naturels, la Haute Vienne possède une réserve naturelle nationale, la Tourbière des Dauges. Citons également le parc naturel régional de Périgord et celui de Millevaches, le lac de Vassivière qui s'étend sur 1 000 ha, le lac des Saint Pardoux, le massif des Monts de Blond, etc. Quant aux autres lieux à visiter, il ne faut surtout pas rater Mortemart « le plus beau village de France » avec son église, son château et ses maisons anciennes. Le Moulin de Got commence à produire du papier de chiffon au XVème siècle, puis du papier de paille et enfin du papier carton jusqu’à sa fermeture en 1954. Réhabilité et restauré, le Moulin est à nouveau fonctionnel et ouvert au public depuis 2003. A voir absolument ! Le Four des Casseaux à Limoges, spécialisé dans la fabrication de la porcelaine, ferme ses portes en 1960. Classé monument historique, le site propose aux visiteurs des espaces d'exposition consacrés à la porcelaine. A visiter après le Musée Adrien Dubouché.

Quatre itinéraires touristiques sont habituellement proposés aux visiteurs. La route du Haut Limousin traverse le nord de la Haute Vienne. Aller à l'encontre de la nature, découvrir les grands lacs et déguster les spécialités gastronomiques du pays. La route des Lémovices mène à l'ouest du département à la découverte de nombreux châteaux, des vestiges médiévaux et des routes romaines. La route Richard Cœur de Lion traverse la Haute Vienne d'est en ouest. La succession de sites médiévaux sur cette route permet de mieux comprendre l'histoire, du temps de ce fameux roi d'Angleterre. La route de Compostelle passe essentiellement par Limoges, l'occasion de découvrir la ville.

Pour les enfants, la visite de l'Aquarium du Limousin est tout indiquée. Passer ensuite à Féeriland avec ses maquettes géantes. Ne pas oublier les ânes de Vassivière et la cité des insectes. Et le soir, avant de se coucher, découvrir le Haut-vienn'oie, le jeu de société pour toute la famille, ou encore le Monopoly du Limousin.

La gastronomie de la Haute Vienne

Le fleuron de la est le pâté de pommes de terre, préparé de différentes façons. Il y a également les suprêmes de pintade en papillote à la menthe, spécialité de toute la région. Sans oublier le massepain de Saint Léonard, ce fameux gâteau à base de sucre et d'amande pure. Plusieurs recettes sont réalisées à partir de la viande d'agneau pour ne citer que la blanquette, le thian ou le tajine. Pour les plats d'exception, citons les « Petits Ventres », estomac farci de pieds de mouton, mijoté dans un bouillon de légumes. Pour le dessert, citons tout particulièrement le clafoutis aux cerises, traditionnel dessert des Hauts Viennois. Côté fruit, la pomme fait la renommée de la région avec les 80 variétés existantes dont la Golden, seule pomme de France à bénéficier de l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC).




Mots clés : tourisme - vacances -