communique de presse gratuit

>
>
> LEC : nouvelles solutions d’éclairage à LED immergeables installées à (...)

LEC : nouvelles solutions d'éclairage à LED immergeables installées à Lyon



La LED immergeable : une technologie récente Initialement trop peu puissante pour générer l'effet lumineux escompté une fois immergée, la LED a récemment gagné suffisamment de puissance pour se révéler être une solution performante, et surtout préférable aux éclairages énergivores que les collectivités cherchent désormais à éviter. Les derniers chantiers réalisés confirment le crédit accordé par les collectivités à ces solutions, en rénovation comme en neuf.

La LED, source d'économies conséquentes

Une consommation électrique réduite Pour la même émission de lumens, la LED consomme 5 à 10 fois moins d'électricité qu'une lampe à incandescence, jusqu'à présent très souvent utilisée pour la mise en valeur des fontaines. Cette technologie se montre économe grâce à trois caractéristiques : un bon rendement, une puissance modulable et un choix d'optiques permettant de focaliser l'effet lumineux à l'endroit souhaité. Sur les quatre fontaines récemment rénovées à Lyon, la ville divise jusqu'à 43 fois sa facture d'électricité annuelle ! – République : 32 000 kW/h d'économie annuelle, soit une facture divisée par 9. – Célestins : 4 222 kW/h d'économie annuelle, soit une facture divisée par 3. – Maréchal Lyautey : 5400 kW/h d'économie annuelle, soit une facture divisée par 43. – Louis Pradel : 12 755 kW/h d'économie annuelle, soit une facture divisée par 6. Chiffres fournis par les services de la Ville de Lyon.

Un entretien limité La durée de vie de la LED, estimée à plus de 50 000 heures, soit au moins 5 fois plus qu'un éclairage public à incandescence, limite les changements d'ampoules, particulièrement contraignants et coûteux lorsqu'il s'agit de fontaines (nécessité de mise hors d'eau, etc.). L'entretien se restreint à la lutte contre le calcaire et au nettoyage de faces (mousses, feuilles…) communs à tous les luminaires immergés.

Des coûts de fabrication optimisés Les dimensions d'un luminaire à LED nécessitent moins de matière première pour leur conception, réduisant d'autant l'impact écologique et économique.

La gamme LEC, adaptée aux contraintes techniques des fontaines Les fontaines publiques exposent les luminaires à trois dangers spécifiques majeurs : l'eau, le calcaire, et le vandalisme. La gamme de projecteurs immergeables LEC est dotée de toutes les technologies nécessaires pour résister à l'environnement éprouvant des édifices :
- Certification IP68, indice de protection pour immersion permanente des luminaires.
- Solidité IK10 (résistance à 20 joules) grâce à une fenêtre anti-vandalisme.
- Revêtement Inox spécifique pour résister à la chimie fontainière agressive (chlore, javel, acides, anticalcaires…).
- Protection thermique pour palier les changements de températures, les projecteurs s'éteignent automatiquement en cas de surchauffe.

Lyon : une politique lumière ambitieuse, un challenge de réduction des consommations ! En 1989, la Ville de Lyon lançait le premier plan lumière européen, visant à travailler la mise en valeur des bâtiments et du patrimoine de la ville. En 2003, Lyon s'engage sur un second plan lumière, dont l'un des objectifs ambitionne de réduire la note d'électricité à celle d'avant 1989. Le défi est de taille : garder une mise en valeur de l'espace public au moins aussi qualitative, tout en opérant une réduction des consommations. Le protocole de Kyoto pousse la ville à aller encore plus loin : pour 2012, il s'agit de réduire les consommations d'électricité de 5,2 % par rapport à celles de 1990 !