communique de presse gratuit

>
> j’aime surtout le vert, réflexions sur le marché français de l’énergie

j'aime surtout le vert, réflexions sur le marché français de l'énergie



j’aime surtout le vert, (...)

L'électricité et le gaz sont désormais comme l'ADSL et le téléphone : ouverts et (ultra) concurrentiels.

Mais pourquoi en est-on arrivé là ?

L'impulsion est venue de Bruxelles qui a décidé l'ouverture à la concurrence de tous les marchés nationaux.

Certes, EDF et Gaz de France fonctionnaient bien, il n'y avait pas de coupure de courant, peu d'erreurs de facturation. Comme on s'est demandé pourquoi remplacer le 12 par une kyrielle de 118, on s'interroge sur la disparition du monopole historique d' « EDF-GDF ». La satisfaction des clients d'électricité et de gaz n'avaient par exemple rien en commun avec les déceptions répétées des souscripteurs à une offre d'ADSL. Alors, que peut apporter un nouveau fournisseur ?

La solution est simple, elle est verte : un fournisseur, une facture qui tombe chaque mois sans surprise particulière, c'est une des raisons majeures pour que les Français ne se préoccupent pas de réduire leur consommation d'énergie. Et pourtant, les technologies actuelles :

techniques d'isolation pour réduire les dépenses de chauffages, ampoules basse consommation pour réduire les dépenses d'éclairage, mais aussi électroménager moderne, pompe à chaleur et énergie solaire ne sont pas réservés aux maisons d'exposition, ni aux prototypes. Le concept d' « efficience énergétique » du logis connait un engouement croissant, et il n'est pas réservé aux « écolos », c'est aussi une manne pour tous les « radins » qui se passeraient volontiers de factures d'énergie.

Se passer d'énergie, est-ce vraiment possible ?

Les technologies modernes permettent la construction de maisons dites « passives » ou « à énergie positive ». Passives, c’est-à-dire qui n'utilisent pas plus d'énergie qu'elles n'en produisent, et à énergie positive, c’est-à-dire qui, produisant davantage qu'elles ne consomment, vendent leur surplus à EDF. Pour en savoir plus sur les multiples techniques pour abaisser votre consommation jusqu'à, peut être, la rendre négative, consultez le site . Et les nouveaux fournisseurs dans tout ça ?

La plupart des nouveaux fournisseurs proposent des offres de fourniture d'électricité « verte ». C’est-à-dire d'électricité d'origine 100% renouvelable : production sans nucléaire, sans charbon, sans fuel, sans gaz… C'est un premier pas vers l'environnement par rapport à l'énergie « classique » d'EDF, à 80% d'origine nucléaire. La concurrence, c'est aussi un moyen de faire avancer les gigantesques entreprises que sont EDF et Gaz de France vers plus de compétitivité au niveau national et international. Pour comparer les . Enfin, j'aimerais conclure sur une mise en garde par rapport aux tarifs de marché des opérateurs historiques (EDF et Gaz de France).

Le site www.energie2007.fr prévient ses lecteurs de comportements malhonnetes de commerciaux de Gaz de France. Certains consommateurs se seraient vu imposer, contre la loi et contre leur gré, le tarif de marché (plus élevé) au lieu du tarif historique (fixé par l'Etat). En effet, les deux tarifs cohabitent chez les opérateurs historiques, et le tarif de marché est généralement très peu compétitif.




Mots clés : écologie - environnement -