communique de presse gratuit

>
> Inviter les écrivains…dans les supermarchés

Inviter les écrivains…dans les supermarchés



Quand le livre a ses propres rayons…

Le chemin a été long avant de voir les livres dans les rayons de nos supermarchés.

L'histoire commence en 1960

1960. Des livres de la bibliothèque rose, verte, des livres de poche « J'ai lu », des romans photos aussi, rejoignent les linéaires des rayons bazar des supermarchés… C'est vrai que les économies du français ne se sont pas si bien portées depuis longtemps, alors il peut enfin s'acheter un peu de culture. De la culture à lire, et qu'il consommera avidement : les romans en tout genre s'emparent des rayons…et c'est le bestseller.

Mais comme tout bon roman à son intrigue, tout n'est en réalité pas si facile. Ce nouveau circuit de vente suscitait un débat de fond : le livre est-il un bien marchand comme un autre ? Effectivement, vendre un livre en dehors des librairies traditionnelles laissait la place à une fixation des prix potentiellement plus souple. La loi Lang viendra ainsi instaurer un cadre juridique : le rabais pratiqué sur les livres ne pourra pas dépasser les 5% (Programme de François Mitterrand, août 1981). S'ensuit alors une poursuite du débat (parfois virulents) sur l'avenir du livre, certaines grandes surfaces comme LECLERC décident même de se dresser contre la loi en vendant au « prix Lang » certes, mais aussi selon le prix « Leclerc »…

Il faudra attendre 1988 pour voir entériner la loi Lang (décision de la Cour de Justice des CE).

Pau, 1990

Première expérimentation deux ans plus tard : un espace où culture et accessibilité se côtoient voit le jour dans les Pyrénées-Atlantiques, à Pau. En 1993, le modèle de l'espace culturel se déploie progressivement au niveau national.

Les espaces culturels en 2000

C'est véritablement à partir des années 2000 qu'on assiste au véritable succès des espaces-culturel.

… et que son auteur vient échanger avec le public.

Pour honorer et faire connaître ses auteurs, certains n'hésitent même pas à les convier dans ces espaces. Ici, lecteurs chevronnés ou simples passants curieux peuvent s'arrêter quelques instants, discuter avec un écrivain et même se faire dédicacer son livre.

Les dirigeants du Leclerc Saint Pierre Lès Elbeuf (Seine Maritime), ont ainsi déployé ces actions dans leur enseigne. Le 22 juin dernier, Sylvie Bourgouin auteur de « l'Etoile de l'ombre » présentait son nouveau roman : « Des enfances sous les peupliers ». Le 29 juin, Didier Lodieu, auteur d'ouvrages traitant de la seconde guerre mondiale se prêtait lui aussi à l'exercice.