communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Nouvelles technologies
> Histoire du GPS

Histoire du GPS

13418

Imaginé dans les années 60, au cœur de la guerre froide, pour des applications d’intelligence militaire, le système de localisation géographique (Global Positioning System, ou GPS) s'est inspiré du lancement du vaisseau spatial Sputnik par les Soviétiques, en 1957. C'est une constellation de satellites GPS en orbite autour de la Terre capable de fournir la position d'un point sur la planète à quiconque équipé d'un récepteur GPS. Les signaux transportent un code horaire et un point géographique permettant au conducteur au volant, grâce à son GPS pour voiture , de repérer sa position exacte sur la planète, ainsi que sa vitesse et l'heure exacte.

Le premier système satellite Transit lancé par les Etats-Unis a été testé par la marine américaine en 1960. Grâce à cinq satellites en orbite autour de la Terre, les navires pouvaient fixer leur position en mer toutes les heures. En 1967, le satellite Timation a remplacé Transit, montrant que des horloges atomiques hautes précision pouvaient fonctionner dans l'espace. Par la suite, le système GPS s'est développé rapidement à des fins militaires et au total 11 satellites "Block" ont été lancés entre 1978 et 1985.

Malgré tout, ce n'est qu’en 1983, après que les Russes aient abattu un avion de ligne coréen (le vol 007), que l'administration américaine sous Reagan a été persuadée de mettre le système GPS au service d'applications civiles – vols aériens, transports maritimes et autres à travers le monde. En leur permettant ainsi de déterminer leur position, le GPS pouvait leur éviter de pénétrer par erreur sur des territoires étrangers interdits.

La catastrophe de la navette spatiale en 1986 - la mission Challenger de la NASA – a retardé la modernisation du GPS et il a fallu attendre 1989 pour que les premiers satellites Block II soient lancés. Les Etats-Unis ont lancé en orbite leur 24e satellite Navstar à l'été 1993, complétant ainsi la constellation moderne de 24 satellites GPS – désormais connue sous le nom de « Global Positioning System », ou GPS. Au sein de la constellation, 21 satellites fonctionnaient simultanément, les 3 autres satellites étant en réserve ; en 1995, le système a été déclaré 100 % opérationnel. Le réseau GPS actuel comprend environ 30 satellites actifs dans la constellation.

De nos jours, le navigateur GPS est utilisé pour une myriade d'applications de navigation, allant de la recherche d'itinéraire pour les conducteurs à la cartographie, en passant par les études sismiques, climatiques et même un jeu de « géocache », qui fait intervenir une chasse au trésor en plein air. Le grand public utilise surtout le GPS de voiture , mais aussi pour la moto, le vélo, la randonnée, etc.