communique de presse gratuit

>
> Evasion du CESAME et tentative de suicide !

Evasion du CESAME et tentative de suicide !



Le mardi 6 mai 2014, un jeune homme a tenté de mettre fin à ses jours à la maison d’arrêt de Nantes. Il a voulu se pendre. Un surveillant lui a sauvé la vie, en décrochant le lien qu’il avait autour du cou et en lui apportant les gestes de premier secours.

Ce jeune homme s’était évadé d’un hôpital psychiatrique, le CESAME (Centre de santé mentale situé à Saint-Gemmes-sur-Loire), au mois de mars 2014, en sautant par une fenêtre. Il avait ensuite volé un véhicule près du CESAME pour venir jusqu’à Nantes, où il était resté un mois en cavale, avant d’être finalement interpellé.

Il n’est pas surprenant d’entendre parler de tels comportements lorsque l’on connaît les effets secondaires des psychotropes administrés en hôpital psychiatrique : hallucinations, agressivité, problèmes cardiaques, dépression, pensées suicidaires, etc.

Il arrive trop fréquemment que des patients sous psychotropes se suicident ou tentent de se suicider. Lorsque l’on observe les effets indésirables de ces médicaments, on se demande pourquoi ces traitements dangereux sont autant administrés en France, pays classé parmi les plus gros consomateurs de ces drogues dans le monde.

C’est pourquoi les membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme organisent une distribution de prospectus le lundi 19 mai de 16h à 17h dans la rue Lenepveu à Angers, pour dénoncer les effets secondaires des psychotropes qui poussent les patients aux suicides.

En tant qu’association dénonçant les dérives psychiatriques, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est régulièrement témoin de ce genre d’abus : effets secondaires de médicaments, maltraitance, faux diagnostics, contentions, électrochocs, décès, etc. L’association, créée en 1974 en France, est contactée chaque semaine par de nombreuses familles et victimes psychiatriques.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdhbretagne.org ou contactez-nous par téléphone au 02 41 34 60 03 ou par mail à ccdhbretagne@free.fr