communique de presse gratuit

>
> Et si on parlait Prévention ?

Et si on parlait Prévention?



Et si on parlait Prévention ?

Anvers.- Les volontaires de Dites NoN à la Drogue, dans le cadre de leur campagne hebdomadaire de prévention, se sont rendus à Anvers et plus particulièrement dans le quartier populaire du Seefhoek devenu une cible pour les dealers, les trafiquants et les drogués. Le but était une distribution de livrets informatifs La Vérité sur la drogue. Le responsable du groupe, Benjamin, déclare : “On parle de lutte contre la drogue mais il n’y a pas suffisamment d’actions préventives vraiment soutenues, systématiques et durables mises en place à tous les niveaux, en commençant par l’école et en finissant pas les lieux de travail. Cette demande est réelle pour la majorité des parents”.

Plus de 1100 livrets ont ainsi été gracieusement remis aux commerçants qui se font un plaisir de les proposer à leurs clients. Ces livrets éducatifs informent sur les 11 drogues les plus consommées incluant l’alcool. La Belgique n’est pas épargnée par la drogue : la semaine dernière on apprenait le démantèlement d’un réseau international dans le Limbourg (LeVif 6 novembre) précédé d’une découverte à Chimay d’un gros laboratoire fabriquant de l’ectasy (RTL.be 23 août). Pas étonnant qu’en 2012, en Belgique, il y ait eu un record de conducteurs arrêtés qui étaient sous l’influence de drogues .

Quand le piège de la drogue se referme , il devient difficile d’en sortir ainsi qu’en témoigne une victime qui se bat pour reconquérir sa liberté : “Quel homme suis-je devenu ? Un feignant, inutile ou pire, un néfaste ? Que trouve-t-on derrière le verni trompeur, derrière le masque ? Un imposteur !!!C’est ce que je je suis devenu, doucement mais surement, perdant au fil des années ma santé, mon esprit mais surtout ma dignité". (Nicolefou-octobre 2013)

Pour éviter le piége de la drogue, pour décider en connaissance de cause, consultez le site : www.ditesnonaladrogue.be




Mots clés : adolescent - humanitaire - prévention -