communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Drogue et vie de famille ne font pas bon ménage !

Drogue et vie de famille ne font pas bon ménage !


Mardi après-midi, à Valenciennes, un couple marié depuis des années est arrivé au tribunal pour une affaire de violences conjugales.

Une mère de famille a saisi le procureur en février dernier en expliquant qu’elle était régulièrement victime de violence depuis son mariage. Son mari, fumeur de cannabis, dit agir ainsi car sa femme refuse de lui donner de l’argent pour acheter de la marijuana. Un jour, il l’a frappé et l’a menacée avec un couteau. Un autre jour, il a tenté de l’étouffer avec une couette devant leur petit garçon.

Au final, le mari a écopé d’un an de prison dont six mois avec sursis et une mise à l’épreuve de deux ans.

La teneur dans les herbes de Cannabis varie en moyenne de 4 à 9%, alors que le taux de THC de la résine varie de 8% (marocain) à plus de 30% (afghan). Ces dernières années, des techniques sophistiquées de culture (hydroponique) et des modifications génétiques ont permis d'augmenter considérablement le taux de THC de certaines variétés. Alors que dans les années 60 un « joint moyen » contenait environ 10 mg de THC, actuellement il peut en contenir jusqu’à 150.

Au travail, l’efficacité d’un toxicomane est inférieure de 33% et leur taux d’absentéisme durant une semaine ou plus par an est multiplié par 2,5.

De plus, le cannabis peut causer de nombreux effets secondaires à long terme, tels que : effets cancérigènes très supérieurs à ceux du tabac : gorge, appareil respiratoire, cancer des testicules…, des lésions aux poumons et au cœur, des symptômes psychotiques, des lésions au cerveau parfois irréversibles.

Avec le cannabis, il y a donc un grave enjeu de santé publique (qui impacte également les générations futures), de sécurité publique (sécurité routière, accidents, criminalité et même terrorisme) et même un enjeu de société, car nous construisons aujourd'hui la société dans laquelle vont vivre nos enfants.

« Durant mes vingt ans d'analyses des cellules humaines, je n'ai jamais rencontré d'autre drogue, y compris l'héroïne, qui provoque des dommages aussi importants à l'ADN que la marijuana. » Akiro Morishima, (Cytologue américain, spécialiste des effets des drogues sur la structure cellulaire)

C’est pourquoi, les bénévoles de l’association "Non à la drogue Oui à la vie" organisent une distribution gratuite de livrets informatifs sur les drogues les plus courantes, le lundi 12 mai de 11h à 12h dans la ville d’Auray.

Pour obtenir davantage d'information sur les actions de l'association ou pour télécharger gratuitement les brochures « La vérité sur la drogue », visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert : 04 42 03 56 60 / 06 20 51 17 57, info.drogue@gmail.com ou www.cestquoiladrogue.fr.