communique de presse gratuit

>
> Découvrir Rotorua, en Nouvelle-Zélande

Découvrir Rotorua, en Nouvelle-Zélande



Si vous n’aviez qu’une journée dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande et que vous me demandiez où aller pour cette journée, je dirais sans hésiter Rotorua.

Maori

Cet article est mon guide personnel de Rotorua. Il a été écrit par quelqu’un qui l’a visité plus de fois que je ne m’en souvienne et si on me donnait la chance de le visiter à nouveau. Cet article n’est pas commercial et est destiné à l’information générale.

Localisation :

Rotorua se trouve à environ 2,5 - 3 heures de route au sud d’Auckland. Dirigez-vous vers le sud en passant par Hamilton et Cambridge, ou pour un trajet plus rapide en passant par Mata Mata. Peu après Cambridge, tournez à gauche et prenez le numéro 5 qui vous mènera à droite jusqu’à Rotorua. En venant de Wellington, dirigez-vous vers le lac Taupo et prenez le numéro 5 jusqu’à Rotorua. Des lignes de train et d’autobus desservent également Rotorua.

Attractions :

Rotorua est un joyau de l’île du Nord, avec des merveilles géothermiques, un centre de la culture maorie, des parcs, des lacs, de l’histoire naturelle et de nombreuses attractions modernes. La plupart des visiteurs commentent l’odeur à leur arrivée. Il s’agit de sulfure d’hydrogène (gaz d’œuf pourri) et, bien qu’il soit distinct au début, si vous restez un certain temps, vous vous adapterez et le remarquerez rarement.

Parcs géothermiques

Les principaux parcs géothermiques de Rotorua et de ses environs comprennent la zone thermale de Whakarewarewa, la vallée volcanique de Waimangu, le pays des merveilles thermiques de Waitapu, le geyserland d’Orakei Korako et la porte de l’enfer. Tous ces éléments nécessitaient un paiement.

Whakarewarewa :

La visite de ce site était auparavant un tarif standard pour toute visite à Rotorua. Malheureusement, le parc s’est maintenant divisé en deux parties, et je ne pense pas que l’un ou l’autre de ces deux sites soit suffisant pour être autonome. Ainsi, ce que vous aviez l’habitude d’obtenir pour un prix d’entrée coûte maintenant deux (soyez avertis). À l’entrée de Hemo Road se trouve l’Institut d’art et d’artisanat maori de Nouvelle-Zélande avec ses maîtres sculpteurs. Comprend également une maison de tissage, une maison de kiwi et une maison de rencontre maorie. Le Pohutu (grand splash) et le geyser du Prince de Galles sont également de ce côté. (Le geyser du Prince de Galles est ainsi nommé parce que les 3 directions que le geyser projette ressemblent aux plumes de la crête du Prince de Galles). À l’entrée de la rue Tyron, vous trouverez une autre maison de réunion où se déroule un spectacle culturel, un village, des magasins et des piscines chauffées, etc. Ici aussi, en dehors des heures de classe, vous trouverez peut-être des enfants maoris locaux prêts à sauter du pont dans le ruisseau en contre-partie de la poursuite de votre monnaie jetée dans le même.

La vallée volcanique de Waimangu :

Une belle promenade le long d’une vallée avec de nombreuses piscines chaudes, des lacs, et près de la fin de la piste la terrasse thermale Warbrick - une terrasse de silice multicolore, probablement la terrasse la plus colorée de Rotorua. Si vous avez déjà vu certains parcs thermaux et que vous en voulez d’autres, ou si vous souhaitez une visite plus étendue, vous pouvez faire un lien avec une visite en bateau. (voir la galerie pour quelques photos, avec l’aimable autorisation du site de Waimangu). Les terrasses roses et blanches existaient déjà dans la région avant l’éruption de 1886.

Le pays des merveilles thermales de Waiotapu :

Mon préféré, à environ 20 min. au sud de Rotorua, en direction de Taupo. Préparez-vous à marcher abit. De nombreuses piscines arc-en-ciel, l’immense piscine à champagne, la palette d’artiste, les évents à soufre, la boue bouillante et une immense terrasse en silice. Si vous arrivez tôt le matin, avant 10 heures, un court trajet en voiture vous mène au geyser de Lady Knox qui est déclenché une fois par jour par le fait qu’ils le nourrissent avec du savon, le coût de ce dernier est inclus dans votre entrée (était de 25 $ par adulte). Sur cette route se trouve également une mare de boue naturelle qui est le meilleur étalage de boue bouillante que j’ai vu et qui est libre.

Orakei Korako Geyserland :

Plus proche du lac Taupo que de Rotorua sur une route secondaire reliant la route 5 à la route principale 1. Vous devez prendre le ferry pour traverser le lac afin de commencer à explorer le parc. Comme dans la plupart des parcs, de bonnes pistes vous obligent à marcher pour voir des mares de boue, une grande grotte, la terrasse émeraude et le plus grand élément de silice du pays. Cela vaut la peine de visiter si vous passez par là.

La Porte de l’Enfer :

Un autre parc thermique avec de nombreuses choses qui bouillent, dont la poêle d’Adam, un volcan de boue, des chutes d’eau chaude et l’un des rares endroits où j’ai pu acheter le sable multicolore dans un récipient en verre (assez joli). Une fois visité par Mark Twain qui a déclaré qu’il aurait volontiers payé pour ne pas y aller. Je ne suis pas d’accord, je pense que cela vaut la peine de visiter.

Culture maori

Rotorua possède de nombreuses attractions basées sur les Maoris. Il s’agit notamment du village maori de Tamaki (que je n’ai pas encore visité). L’Institut d’artisanat maori de Nouvelle-Zélande (dont on a déjà parlé), le Village enterré et de nombreux spectacles Hungi et culturels.

Le village enterré est ce qu’il semble être, un village à moitié enterré. Lors de l’éruption de 1886, un certain nombre de Maoris locaux périrent enterrés dans la boue. Une partie du village a depuis été déterrée et reconstruite pour donner aux touristes une idée du village maori.

Je n’ai pas été au village maori de Tamaki, je ne peux donc pas donner de compte-rendu.

Si vous voulez vraiment goûter à la nourriture et à l’hospitalité de la culture maorie, réservez l’un des nombreux festins et concerts organisés par les hôtels locaux. La nourriture, la musique et l’amitié sont toujours au top niveau.

Autres attractions

Le parc de Rainbow Springs :

Un joli parc avec des truites comme pièce maîtresse, une belle eau courante claire et une brousse de haut niveau. De jolies pistes de marche et vous pouvez nourrir les poissons. Il y a aussi une exposition agricole.

Skyline Skyrides :

La principale raison de faire ce tour en gondole n’est pas seulement d’atteindre le sommet pour admirer la vue, la principale raison est de faire de la luge. C’est très amusant, tant que vous ne tombez pas. Ils disposent d’un petit télésiège qui fonctionne de manière à ce que vous puissiez faire de la luge aussi longtemps que votre budget le permet.

Agrodome :

Tout ce que vous vouliez savoir sur les moutons. Surprendre un spectacle sur les moutons et l’agriculture en Nouvelle-Zélande est intéressant et divertissant.

Musée d’art de Rotorua :

L’un des premiers bâtiments construits en NZ uniquement pour les touristes. Construit à l’origine comme établissement de bains et centre de traitement de l’eau chaude, il a maintenant été converti. Bon musée, mais le point culminant est le film sur l’histoire locale, asseyez-vous et tenez bon - une expérience multimédia totale. Il faut absolument le faire. Le bâtiment lui-même est l’un des plus beaux exemples de la conception édouardienne et constitue une œuvre d’art en soi. Les jardins environnants sont toujours bien entretenus.

Merveilles de la nature

Il y a de nombreuses choses à faire, totalement gratuites pour les amoureux de la nature.

Les chutes de Huka :

Au nord du lac Taupo, sur la M1, se trouvent les chutes Huka et le célèbre Huka Falls Lodge (pour les novices du monde entier). La chute de Huka elle-même est gratuite pour tous. Près du début de la puissante rivière Waikato (la plus longue de Nouvelle-Zélande), ce n’est pas la hauteur des chutes, mais le volume d’eau qui est forcé de passer, ce qui est impressionnant, peu de gens ont franchi les chutes et ont survécu. Des excursions en bateau sont désormais organisées au pied des chutes pour ceux qui souhaitent avoir une autre perspective.

Le parc forestier de Whakarewarewa :

Sur la route des lacs bleus et verts. Contient de beaux peuplements de séquoias, des sentiers de promenade et d’équitation. Les séquoias sont relativement jeunes pour les arbres, mais ils sont déjà énormes en taille.

Jardins du gouvernement :

À l’extérieur du musée de Rotorua, on trouve des parterres de fleurs bien entretenus, des roseraies, des terrains de bowling et bien d’autres choses encore.

Le parc de Kuirau :

En face de l’hôpital principal, sur la route de Kuirau, se trouve le parc de Kuirau avec ses nombreuses piscines bouillonnantes et ses activités géothermiques. Contient quelques bassins pour soulager vos pieds endoloris et un parc pour enfants avec un chemin de fer miniature. Lors de ma dernière visite, il y avait un énorme trou dans le sol et plusieurs arbres renversés ou couverts de boue à cause d’une éruption localisée. Cela nous rappelle que toute la région est géothermiquement active et qu’elle peut être dangereuse.

Les lacs bleu et vert :

Au-delà de Whakarewarewa Forrest Park se trouve le lac bleu, idéal pour la baignade ou les activités nautiques, l’eau est claire et le fond est pierre ponce, ceux qui sont plus éloignés ont un problème de mauvaises herbes. Continuez sur la route pour avoir une vue sur le mont Tarawera. Le lac vert est interdit et tapu (maori pour maudit, sacré, spécial) et personne n’est censé y entrer.

Le mont Tarawera :

Pour les vrais fanatiques de l’aventure. Prenez la route de derrière et montez le mont Tarawera. Entrez dans le cratère et courez vers le fond à toute vitesse. Le cratère massif a été causé par l’éruption du 10 juin 1886 qui a détruit les terrasses roses et blanches et enterré de nombreux villages.

Les lacs :

Le nombre de lacs est tout simplement trop important pour être mentionné. Idéal pour la pêche à la truite, la navigation de plaisance ou les pique-niques. Certains lacs ont même du verre volcanique noir et/ou de la pierre ponce sur leurs rives.

Hamurana Springs :

Si vous voulez voir un magnifique ruisseau de source, cela vaut la peine de le visiter, une eau pure avec une pointe de bleu coulant sur un lit de pierre ponce blanche. Il y a aussi un beau peuplement de séquoias et je serais surpris que vous ne voyiez pas de truites dans le ruisseau (pas de pêche autorisée, désolé).

Cette liste n’est en aucun cas exhaustive et, comme toute destination touristique, de nouveaux lieux s’ouvrent sans cesse. J’espère que cela vous fournira une liste de base à faire lors de votre visite. Pour voir les photos, rendez-vous sur le site web dans la boîte de ressources ci-dessous.




Mots clés : aventure -