communique de presse gratuit

>
> Cuba un peu d’histoire

Cuba un peu d'histoire



C' est le 27 octobre 1492 que Christophe Colomb accosta à Cuba, et qu' il s' exclama "Elle est la plus belle…"

Les Indiens, pourchassés par les colons espagnols, eurent juste le temps de révéler aux nouveaux venus le plaisir de fumer des feuilles séchées et roulées.

Avec l' extermination de la population aborigène, commença l'importation d' esclaves africains ; ceux–ci constituèrent l' autre grande composante humaine de la nation cubaine qui devait naître en tant que telle au XIXème siècle.

Conquête et colonisation

cuba histoire

Au début du XVIème siècle commença la conquête et la colonisation de l'île par Diego Velasquez qui fonda les sept premières villes : Baracoa, Bayamo, Santiago de Cuba, Trinidad, Sancti Spiritus, (aujourd'hui Camagüey ) et San Cristobal de La Habana.

Avec le commerce de la canne au XVIe et celui des cigares au XVIIe, grâce aux esclaves africains, La Havane devint le port le pus fréquenté d' Amérique, celui où l' on s' enrichissait le plus vite. Pendant la première moitié du XIXe siècle, les partisans de la réforme sans hâte et de l' Espagne s' opposaient aux indépendantistes qui lorgnaient du côté de l' Amérique. En 1868, la révolte de la bourgeoisie créole, soutenue par les Noirs et les Mulâtres qui n' avaient pas encore été affranchis, déclencha une impitoyable répression : exécutions sommaires, condamnations sans preuve, villages détruits.

Abolition de l’esclavage

En abolissant l' esclavage, en 1886, l' Espagne pensait avoir gagné la partie. En 1895, elle déchanta. Gomez, Macéo et José Marti appelaient le peuple cubain à se soulever en des termes qui rappelaient les proclamations de 1789 : "La guerre d' indépendance de Cuba est un événement de grande portée humaine." Le combat pour la liberté coûta très cher en vies humaines dans le camp espagnol et dans celui des insurgés. La vigoureuse intervention militaire américaine, au nom des droits de l’homme, fit plier l' Espagne.

Cuba et les USA

L' histoire des relations compliquées entre Cuba et l' Amérique du Nord commençait. La première occupation américaine à Cuba dura trois ans : jusqu' en 1901… Elle marqua le début d' une politique paternaliste de Washington qui justifiait les coups d’Etat intempestifs dans l' île et les manœuvres occultes.

L' histoire de l' île fut ainsi marquée par de constantes luttes pour l' indépendance, depuis les guerres de 1868, jusqu' aux plus récents combats révolutionnaires de ce siècle, qui culminèrent avec le Triomphe de la Révolution en janvier 1959.

La révolution castriste

Cuba Révolté par la dictature de Batista, l'homme de paille de la Mafia américaine, Fidel Castro, en 1956, s' inspira de l' exemple de José Marti pour débarquer à Cuba avec plusieurs compagnons dont un Argention : Ernesto "Che" Guevara.

L' expédition tourna au fiasco. Fidel, le "Che" et dix compagnons se réfugièrent dans la Sierra Maestra pour mener la guérilla qui s' acheva par la déroute de Batista, à la Havane, le 7 janvier 1959. La Révolution castriste devint ainsi, pour les autres mouvements révolutionnaires, un modèle incontesté. Kennedy, en 1961, instaura un embargo commercial qui n' est toujours pas levé et, en 1962, le monde frôla la guerre nucléaire lorsque le président américain somma Moscou de retirer ses rampes de missiles installées à Cuba.

Tout cela paraît loin. La barbe de Fidel Castro a blanchi, et il a renoncé à fumer ses Havanes légendaires. Cuba s' adapte à l' économie de marché sans oser renier tout haut ses convictions. Dans les fermes des sierras, les fermiers regardent toujours si les plants de tabac ont bien recueilli la rosée du matin. A la Havane, les cigariers roulent encore les feuilles séchées dans leur cape avec une précision d' horloger. A Varadero, sur les îlots et les récifs coralliens, sur les cayos, les touristes du monde entier découvrent des fonds marins presque vierges.




Mots clés : voyage -