communique de presse gratuit

>
> Christian Teyssèdre, Maire de Rodez, a décidé d’inscrire Rodez dans le réseau (...)

Christian Teyssèdre, Maire de Rodez, a décidé d'inscrire Rodez dans le réseau des villes solidaires



Christian Teyssèdre, Maire (...)

Le droit d'asile est un droit universel La déclaration universelle des droits de l’homme énonce dans son article 14 que « devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays ». La convention de Genève de 1951 a donné à cette protection une traduction en droit international public en définissant les droits des réfugiés mais aussi les obligations légales des Etats. Accueillir des réfugiés, menacés dans leurs pays, n'est pas seulement un acte de générosité, c'est aussi un devoir.

Un territoire en capacité d'accueillir de nouvelles populations Rodez – France 2 s'en est fait l'écho récemment- compte parmi les taux d'emploi les plus élevés de France, grâce notamment à une politique de développement économique résolument volontariste et des entreprises dynamiques qui recrutent. Par ailleurs, 1700 logements vacants sont recensés sur le territoire. Grâce à la mobilisation du tissu associatif, des bailleurs privés, des collectivités et des services de l'Etat, les conditions d'accueil de quelques dizaines de réfugiés, sur un territoire préservé, sont réunies. L'organisation de cet accueil fera l'objet de réunions de travail avec l'ensemble des partenaires et des personnes volontaires afin qu'aucun aspect ne soit écarté ou négligé.

La solidarité pour tous et tous les jours Le Centre communal d’action sociale (CCAS) de la Ville intervient auprès de personnes en grande difficulté, résidentes sur la commune mais aussi les personnes de passage qui sont prises en charge par le Foyer d’Hébergement d’Urgence En 2014, 178 personnes ont été accueillies par l'établissement et plus de 18000 repas y ont été servis. Chacune des personnes sans domicile fixe est recensée, ses lieux de passage identifiés et des solutions d'hébergement d'urgence sont proposées à tous. Le restaurant social qui permet aux ruthénois les plus démunis de prendre un repas chaud le midi a servi près de 4700 repas en 2014 accueillant 262 bénéficiaires. Le CCAS peut également effectuer la domiciliation des personnes sans résidence stable qui en font la demande, leur permettant ainsi entre autre, de faire valoir leurs droits. L’action du CCAS est aussi tournée vers les personnes âgées, cet organisme gérant deux maisons de retraite.

Les Centres sociaux cofinancés par la Ville assurent l’instruction des demandes d’aide sociale.

L'épicerie sociale « arc en ciel » est une association regroupant la Banque Alimentaire, la Croix Rouge Française, l'Association des Amis d'Emmaüs, le Secours Catholique, le Centre Communal d'Action Sociale. Cette association propose, dans un lieu discret et accueillant, des denrées alimentaires et des produits de première nécessité. En 2014, 814 personnes ont bénéficié d'un soutien de l'association et depuis janvier 2015 c'est en moyenne 110 ménages tous les mois qui bénéficient d'une aide alimentaire.

La Pantarelle est une association soutenue par le CCAS, elle a accueilli en 2014, 411 personnes au sein de son accueil de jour.

Sans impact sur la fiscalité L'accueil de ces réfugiés est sans impact sur la contribution des Ruthénois au financement du service public. Les élus de la Ville de Rodez se sont engagés à réduire la taxe d'habitation de 5% supplémentaires durant ce mandat, après avoir baissé cet impôt d'autant entre 2008 et 2014. Ils ne reviendront pas sur cette décision.

#RodezTendLaMain : comprendre pour mieux agir



Voir en ligne Mairie de Rodez : www.ville-rodez.fr