communique de presse gratuit

>
> Chauffage au gaz, à bois ou pompes à chaleur ?

Chauffage au gaz, à bois ou pompes à chaleur?



Les produits traditionnels comme les appareils de chauffage, au gaz ou au bois, sont devenus plus performants et permettre de réaliser des économies conséquentes et, des produits novateurs, comme les pompes à chaleur, gagnent de plus en plus de parts de marché. 1.La pompe a chaleur air eau Elle repose sur un principe simple : transférer les calories de l’extérieur vers l’intérieur par le biais d’un fluide calorifique. L’opération se réalise au moyen d’un compresseur et il est donc important de bien le choisir. Un compresseur rotatif semble le plus performant actuellement. La peut s’adapter sans frais supplémentaires sur votre installation existante. Les plus récentes fonctionnent par temps de grand froid (-20 °C) et ont la capacité de rafraîchir l’air à l’intérieur l’été. Il existe également une pompe a chaleur air eau pour la production d’eau chaude sanitaire. Elle prend le nom de chauffe-eau thermodynamique. L’investissement (de 7 000 à 15 000 € selon le compresseur pour une habitation de 100 m2) est vite rentable si l'on considère qu’il vous permet de diviser votre facture de chauffage par deux et qu’il ouvre à un crédit d’impôt (22 % de la facture sous conditions).

2.La chaudiere a bois Le bois est de plus en plus prisé. Les rendements des chaudières se sont améliorés et de nouveaux conditionnements sont apparus (bûchettes reconstituées, plaquettes et granulés). Les variétés de chaudières à bois dépendent du conditionnement utilisé. Se chauffer au bois est une solution économique, car si la est jusqu’à trois fois plus chère qu’une chaudière à gaz, vous rentrez rapidement dans vos frais par un crédit d’impôt conséquent (36 %) et l’utilisation d’un combustible économiquement intéressant.

3.Le chauffage au gaz Le est intéressant si vous avez une arrivée de gaz naturel. Vous avez le choix entre deux types de chaudières qui permettent de réaliser des économies substantielles. La première est une chaudière à condensation, qui par un système de récupération des fumées, est plus performante qu’une chaudière classique (économie de 20 à 30 %). Son achat ouvre droit à un crédit d’impôt de 13 %. La seconde solution pour le chauffage au gaz est la chaudière basse température qui ne chauffe l’eau qu’à 50 °C au lieu de 90 °C. Cette dernière solution oblige néanmoins à avoir des radiateurs ou un plancher chauffant qui soient également basse température. Aucun crédit d’impôt n’est accordé pour l’achat d’une chaudière à gaz basse température depuis 2009.