communique de presse gratuit

>
> Ce qui est à retenir sur l’outplacement

Ce qui est à retenir sur l'outplacement



Ce qui est à retenir sur (...)

Dans quel cas un salarié peut-il bénéficier de l'outplacement ?

L'outplacement, à ses débuts en 70 dans l'Hexagone, avait pris pour cible les cadres dans les entreprises. Mais depuis 2008, cette prestation est devenue utile même pour un grand nombre de salariés, notamment ceux âgés de moins de 45 ans. Encore faut-il donc retenir que pour pouvoir bénéficier d'un programme d' outplacement individuel, un salarié peut en faire la demande auprès de son employé s'il remplit quelques conditions : son licenciement n'est pas fondé sur un motif grave, il jouit d'un contrat de travail valide à un employeur du secteur privé, doté d'un an d'ancienneté (avec service ininterrompu) et âgé de moins de 45 ans.

Dans quel cas un salarié ne peut –il pas aspirer à un programme d'outplacement ?

Un employé licencié à la suite d'un motif grave ne peut prétendre au reclassement même s'il dispose d'un contrat de travail valide auprès de son employeur. De même, au moment où un travailleur réclame le bénéfice de la pension de retraite, il ne peut pas non plus aspirer à un programme d'outplacement (définition complète). Pour ce qui est du licenciement, il faut retenir que c'est le point clé à saisir pour un employé souhaitant jouir d'un outplacement.

Néanmoins, il faut savoir qu'il n'y a pas lieu de parler de licenciement par l'employeur lorsque le contrat de travail s'arrête à une période bien précise pour un contrat de travail signé pour une durée déterminée. Il ne s'agit pas non plus de licenciement par l'employeur au terme d'un travail pour lequel le contrat de travail a été le fruit d'un consentement entre employé et employeur. En cas de force majeure ou à la suite d'un abandon volontaire de son travail par l'employé, ce dernier ne peut également réclamer son droit pour un out placement.



Voir en ligne outplacement individuel : www.humanfirst.fr/outplacement.html