communique de presse gratuit

>
> Cannabis : mamans, protégez vos bébés !

Cannabis : mamans, protégez vos bébés!



Cannabis : mamans, protégez

Bruxelles. La Fondation pour une Europe sans Drogue (FDFE) se félicite de la récente publication dans l'European Journal of Neurosciences (Septembre 2008), réalisée par des chercheurs CNRS* et INSERM*, sur des cerveaux embryonnaires montrant que les jeunes femmes et jeunes mères qui consomment du cannabis sont prédisposées à avoir des enfants présentant des troubles comportementaux. Cela est dû à la présence dans les cellules nerveuses de récepteurs (CB1R) jouant un rôle dans le développement neuronal et qui sont sensibles au cannabis. Ces travaux confortent la nécessite d'une campagne anti-drogue comme celle menée par la FDFE, ainsi que de nombreuses autres associations pour une prévention primaire active. C'est l'unique moyen de permettre aux jeunes de prendre une juste décision pour mener une vie saine et sans drogue. La FDFE utilise comme outil de base pour sa campagne le livret « La vérité sur les drogues » exposant les dangers présentés par les 10 drogues les plus consommées, dont le cannabis.

Parmi les drogues illégales, la marijuana est celle qui est la plus fréquemment consommée par les jeunes femmes en âge de procréer. Il a également été démontré, dès 1989, que le tetrahydrocannabinol (THC - la substance psychoactive contenue dans la marijuana et le hashish) est capable de franchir la barrière placentaire. Parvenant ainsi directement au contact des tissus en formation du jeune embryon, le THC perturbe les processus normaux du développement du système nerveux. En effet, une exposition prénatale au THC, induit, par sa fixation sur lesdits récepteurs, une altération du système nerveux de l'embryon, pouvant devenir permanente.

Ces travaux scientifiques supportent le point de vue de l'UNODC**, de la FDFE et de toutes les associations et participants de 82 pays, réunis a Stockholm (8-10 septembre 2008) pour le World Forum Against Drugs (WFAD) qui s'est tenu sous l'égide de S.M. la reine Silvia de Suède. « Il n'existe pas de drogues douces ou de drogues dures, mais simplement ‘des drogues' et cela inclut les drogues psychiatriques qui créent l'assuétude » déclare C. Mirre, de la FDFE « Nous tenons à disposition du public nos livrets informatifs afin que le public puisse juger par lui-même et éviter le piège des dealers et supporters de la légalisation des drogues qui en font leur fonds de commerce ». Plus de 20 millions de ces livrets ont à ce jour été distribués de par le monde.

La FDFE a été créée en mars 2004, elle est membre de la Société civile sur les drogues de l'Union Européenne et du Comité de Vienne sur les Narcotiques, supportant les travaux de l'UNODC.

www.fdfe.org

(*) CNRS : Centre Nationale de la Recherche Scientifique (France) (*) INSERM : Institut National de la Santé et Recherche Médicale (France) (**) UNODC : United Nations Office on Drugs and Crime



Voir en ligne Foundation for a Drug-Free Europe : www.fdfe.org


Mots clés : Belgique - drogue -