communique de presse gratuit

>
> AFSNN/VAL’HOR - Marché du sapin de Noël

AFSNN/VAL'HOR - Marché du sapin de Noël



AFSNN/VAL'HOR - Marché du sapin de Noël

La tradition a son charme. Celle des fêtes de fin d’année fait entrer les conifères dans les foyers. Une présence fraîche et décorative, qui diffuse son parfum de résine, et se pare de joyeux décors étincelants et multicolores. Cultivé selon des méthodes agricoles raisonnées, le sapin de Noël naturel affiche, comme le rappellent l’Association Française du Sapin de Noël Naturel et l’interprofession VAL’HOR, une excellente santé. Ainsi, d’après l’étude* réalisée en décembre 2014 par TNS Sofres pour FranceAgriMer et VAL’HOR, le marché du sapin de Noël naturel connaît une légère hausse par rapport à 2013, avec un chiffre d’affaires passant de 141,4 millions d’euros en 2013 à 147,6 millions en 2014. Ainsi, 5,7 millions de sapins de Noël naturels ont été achetés en 2014 à un prix moyen de 26 euros l’unité.

*Cette étude a été réalisée à partir d’un panel TNS SOFRES composé de 6 000 foyers représentatifs de la population française pour FranceAgriMer et VAL’HOR.

Le naturel trône en bonne place

Complice incontournable de Noël, le sapin de Noël naturel reste le grand favori des français. L’hiver dernier, 23,4 % des foyers français ont fait l’acquisition d’un sapin de Noël ; 84,6 % d’entre eux ont fait le choix du sapin de Noël naturel respectueux de l’environnement, contre 15,4 % qui ont choisi un sapin artificiel.

Le Nordmann domine le marché

En tête des ventes depuis plusieurs années, le Nordmann reste le sapin préféré des français et génère en valeur 80,2 % des sommes dépensées pour les sapins naturels. En 2014, cette variété a représenté en volume 72,5 % (+4,4 points) des parts de marché avec un prix moyen de 28,60 euros. Quant à l’Epicéa, il arrive en deuxième position en détenant 23,7 % (-4 %) des parts de marché avec un prix unitaire moyen de 17,70 euros.

Présentation des sapins de Noël naturels

La préférence des français pour les sapins naturels coupés est, une fois de plus, confirmée en 2014. En effet, 90 % des sapins ont été achetés coupés et 10 % ont été achetés en pots ou en mottes.

L’achat anticipé progresse

La part des sapins naturels achetés entre le 1er et le 9 décembre a augmenté en 2014 (+0,5 point par rapport à décembre 2013) et représente près d’1 achat de sapin sur 4. Quant aux retardataires qui achètent leur sapin après le 21 décembre, ils demeurent minoritaires mais en plus grand nombre qu’en 2013 (+0,7 %).

Des sapins plus grands

Les sapins naturels mesurant entre 1 m et 1 m 50 ont représenté 56,9 % des achats d’Epicéas (+10,6 points) et 49,5 % des achats de Nordmann en 2014. La part de ces sapins est en augmentation de 0,9 point par rapport à 2013.

Des sapins de Noël naturels résistants

91 % des français trouvent que leur sapin de Noël cultivé en France reste en bon état jusqu’au jour de Noël. Cependant, le sapin de Noël n’est pas entretenu comme il le devrait car seulement 2 acheteurs de sapins naturels sur 10 déclarent utiliser des méthodes spécifiques pour garder la fraîcheur de leur sapin.