communique de presse gratuit

>
> A l’occasion de la Journée internationale contre le travail des (...)

A l'occasion de la Journée internationale contre le travail des enfants



A l’occasion de la Journée (...)

Bruxelles.-Vendredi dernier, les Églises de Scientologie pour l’Europe accueillaient dans leur Auditorium une réunion de discussion à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, en coordination avec la branche belge de la Fondation “Des Jeunes pour les droits de l’homme.”

Les différents intervenants ont attiré l’attention sur le rôle de la protection sociale pour tenir les enfants à l’écart du travail, et pour les en retirer, insistant sur le besoin d’un travail décent pour les adultes, d’une éducation gratuite, obligatoire et de qualité pour les enfants.

Selon les dernières estimations mondiales de l’O.I.T. (Organisation Internationale du Travail), 168 millions d’enfants sont en situation de travail dont 85 millions qui effectuent des travaux dangereux. Si la région Asie-Pacifique continue à enregistrer le plus grand nombre d’enfants qui travaillent - soit 78 millions, c’est à dire plus de 9% de la population totale des enfants - c’est l’Afrique Sub-Saharienne qui continue d’avoir la plus forte incidence de travail des enfants avec 21%.

Dans son discours d’introduction, Monsieur Henri-Paul Kindoki, Directeur des relations avec la communauté a souligné que l’article 32 de la convention relative aux droits de l’enfant mentionne que “l’enfant a le droit d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risque.”

Selon Monsieur François D. Vice-Président du Cerrepol-Eu (Centre Européen de Recherche et de Perspective Politique) :”Il est difficile de fournir des chiffres précis sur l’ampleur du problème, car de nombreuses formes de travail, notamment les pires formes, sont des activités de l’ombre, mais il est clair que de nombreux facteurs endogènes influent sur l’approche de la question de l’exploitation des enfants.”

Monsieur Didier Boniface D. juriste et coordinateur du Forum des Citoyens a quant à lui insisté sur le fait que “la pauvreté est le principal facteur à l’origine de la vulnérabilité des enfants. Par exemple au sein d’une communauté où la nourriture est rare, où l’éducation de qualité est difficile d’accès, les parents peuvent être incités à envoyer leur enfant ailleurs en promesse d’un bon travail ou d’une bonne éducation.”

La soirée s’est terminée autour d’une verre de l’amitié et chaque participant a reçu un exemplaire de la brochure "Faire des droits de l’homme une réalité" ainsi qu’un livret des 30 articles illustrés, de la déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies.

Plus d’information sur www.scientology.org

lien pour la brochure : http://www.scientologynews.org/press-releases/church-of-scientology-human-rights-brochure.html





Mots clés : école - conférence - débat - enfant - humanitaire -